top of page

Carême 2024

« Entraide et Fraternité » est attentive aux besoins des communautés qui souffrent et cherchent comment s’en sortir.

L’année passée par des fonds récoltés pendant la campagne de carême, grâce à la généreuse participation de nos communautés, elle a aidé des paysannes et paysans du Brésil. Elle vous est très reconnaissante.

 

« Entraide et Fraternité » destine les fonds qu’elle récoltera pendant le carême de cette année aux paysannes et paysans de la République Démocratique du Congo en partenariat avec la Commission Justice et Paix de la Conférence Episcopale du Congo. En effet, ce pays est en proie à de multiples crises structurelles et conjoncturelles. Le seul espoir d’un lendemain plus ou moins humain repose sur le paysannat, surtout au Sud-Kivu qui connaît, depuis bientôt trente ans, des guerres et déplacements des populations. Et ce, malgré les richesses du sous-sol dont elle regorge.

Sans occulter la mauvaise gouvernance du pays, ce que l’on ne nous dit pas et que les grandes puissances occidentales n’aimeraient surtout pas faire entendre aux rencontres internationales, c’est que notre confort et la recherche de solutions à nos problèmes des occidentaux (la consommation effrénée d’appareils électroniques et en particulier les smartphones, les ordinateurs et aussi l’utilisation des voitures électriques) ont de graves conséquences dans les régions où s’y trouvent la plupart de ces minerais critiques. Or la RD Congo en est un des grands fournisseurs.

 

Le tableau « Du carré minier au carré potager » de Ralph Awa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

est une belle illustration de cette réalité vécue au quotidien par les populations du Sud-Kivu en général et des femmes et enfants, en particulier. Des femmes sont obligées d’affronter des durs travaux dans les carrés miniers avec à la clé un salaire de galère qui ne permet pas une auto-prise en charge. Elles subissent toutes sortes d’abus innommables qui dépassent l'entendement. Reconnaître à sa juste valeur ce travail, c’est-à-dire l’humaniser, c’est accepter de nous vendre plus cher ce dont nous avons besoin et diminuer la marge scandaleuse des bénéfices.

« Entraide et Fraternité », ( plus d'infos ) 

avec notre générosité, va accompagner quelques femmes à sortir de cet esclavage qui ne dit pas son nom, de leur doter des outils et formations ad hoc pour les travaux agricoles qui les aideront à une réelle auto-prise en charge. Car le sol volcanique et les collines aux températures presque tempérées du Sud-Kivu sont très riches et se prêtent bien à ce genre d’initiatives.

 

L’UP Jésus Bon Pasteur/Waremme organise le 03/03/2024, à 08:30

un déjeuner (infos et inscriptions )

dont les recettes seront reversées à  « Entraide et Fraternité ».

Comme l’an dernier, merci de nous inscrire nombreux et de manifester à nouveau notre générosité qui soulagera à coup sûr plus d’un ménage.

tapisserie.jpg
bottom of page